top of page
_X7A2436.jpg

DÉMARCHE ARTISTIQUE

Guidée par le concept d’habitat en écologie, Alissa Bilodeau élabore des sculptures, installations textiles et photographies autour du travail de la fibre et des métaux. Construites à partir de l’idée de la croissance métamorphique, ses œuvres nous racontent le vivant et découlent d’une fascination pour les organismes envahissants qui cherchent à proliférer, comme les plantes couvre-sol, les anémones, les plantes carnivores et les champignons.

Poussée par la même folie que partagent les accros du tricot, Alissa fait le parallèle entre sa passion pour la confection textile et sa fascination pour le blob¹, cette créature douée de capacités d’apprentissage qui, avec ardeur, recouvre tout de son étrange matière. En jouant avec les dichotomies formelles, chromatiques et matérielles, l’artiste crée des artefacts contenant un déferlement poétique et ambivalent.

À la fois répulsives et attractives, les œuvres vibrent par leurs textures et couleurs vives. Elles sont animées par les tensions, les détournements, et deviennent une ode au monde végétal, à son extravagance et à ses ambivalences. Enracinées dans une approche artisanale, les expositions d’Alissa Bilodeau, réfléchies autour des thèmes du foisonnement et de l’obsession, nous proposent une drôle de fonge bigarrée² où le plaisir et la recherche se côtoient.

Les œuvres, inspirées par le concept de la mimêsis³, suggèrent une vision métaphorique d’une végétation en état de riposte. Elles remettent en question notre rapport à la nature, aux systèmes vivants et autonomes, à l’infiniment petit et à l’infiniment grand. Confronté à ces formes étranges, le corps en est submergé; elles nous habitent.

 

¹ Physarum polycephalum, plus couramment appelé blob, est une espèce unicellulaire de myxomycète de l’ordre des Physarales, vivant dans les milieux frais et humides tels que les tapis de feuilles mortes des forêts ou le bois mort. Physarum polycephalum. (2022, 20 novembre). Dans Wikipédia. https://fr.wikipedia.org/wiki/Physarum_polycephalum

² Gariépy, F. (commissaire). (2021). Alissa Bilodeau. Première Ovation - Arts visuels / arts médiatiques / métiers d’art, cohorte 2019/2020, no 6, p 14

³ Terme tiré de la poétique d’Aristote et qui définit l’œuvre d’art comme une imitation du monde tout en obéissant à des conventions. Larousse. (s. d.). Mimêsis. Dans Dictionnaire en ligne. Consulté le 20 novembre 2022 sur https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/mim%C3%AAsis/51511#:~:text=%EE%A0%AC%20mim%C3%AAsis&text=Terme%20tir%C3%A9%20de%20la%20po%C3%A9tique,en%20ob%C3%A9issant%20%C3%A0%20des%20conventions.

 

BIO

Originaire de Lambton, dans les Cantons-de-l ’Est, Alissa vit et travaille à Québec.

Après ses études au baccalauréat, attirée par le travail tridimensionnel et habitée par des questionnements techniques, elle décide de poursuivre sa formation artistique en sculpture à la Maison des métiers d’art de Québec. Son intérêt pour les pièces surdimensionnées et le façonnage du métal l’incite à orienter son travail vers l’art public. 

bottom of page